Visite d'atelier : Olivier Cruciata


Olivier Cruciata est un photographe français de 28 ans fasciné par les visages, les expressions qu'il croise lors de ces voyages. Tout d'abord inspiré par l'architecture, c'est tout naturellement qu'il arpente les villes et plus particulièrement les ambiances nocturnes et ses néons. Son plaisir est de s'imaginer que la personne qui regarde sa photo, s'imagine une scène à sa manière.
 

As-tu une routine créative ?

Pas vraiment, j’aime prendre mes photographies sur le vif. Un objet, une lumière, un vêtement, un sourire, un lieu peuvent me « parler » et me donner une idée sur le moment. Il m’est déjà arrivé de le noter soit sur mon portable, soit sur un petit carnet pour ne pas oublier.

 

 

Peux-tu nous décrire tes étapes de création si tu en as ?

Non je n’ai pas de routine créative, je prends principalement mes photos lors de voyages ou sorties non prévues. Les seules fois où j’ai dû penser à des « étapes », c’était lors de shootings photos ou lors de la réalisation de clips.

 

 

Travailles-tu sur plusieurs projets en même temps à des stades d’avancement différents ou es-tu plutôt focus sur un sujet à la fois ? 

Je peux travailler sur plusieurs projets en même temps. J’aime bien pouvoir me concentrer sur un projet puis passer à un autre pour me changer les idées. Je peux retoucher certaines photos pendant quelques jours puis passer sur le montage d’une vidéo. Ça permet de varier les compétences, les idées, les envies etc.

 

Sur quels supports préfères-tu imprimer?

Pas vraiment de préférence mais le papier Hahnemühle 310g (celui que j’ai utilisé pour mes photos).

 

Quels sont les appareils photos avec lesquels tu aimes travailler (argentique/numérique, Mark 4 avec un 24-70mm…) ?

J’ai un Canon 1100D avec un 50mm 1.8, un 35mm 1.4 et un téléobjectif. Je vais m’acheter un hybride Lumix GX80 pour plus de confort. Et je vais débuter sur argentique avec celui de mon grand-père, un Nikkormat FTN avec objectif 50mm. Après j’aime bien aussi prendre un jetable en voyage/soirée ou Polaroïd, ce qui donne souvent des photos géniales.

 

As-tu une spécialité parmi ces domaines et outils artistiques ?

J’essaye de me spécialiser dans le portrait et les photos de nuit. La lumière et les expressions sont mes deux principales inspirations.