Visite d'atelier : Léa Boeglin


Léa Boeglin est une artiste et photographe française qui, à travers son œuvre, invite à la contemplation et à l’introspection. Elle s’inspire de scènes quotidiennes telles qu’une interaction, une atmosphère, une lumière, une association de couleurs, une énergie.
 
Voir le portrait de Léa Boeglin

As-tu une routine créative ?

 

Ma routine créative c’est de rester à l’affût de la moindre inspiration en me nourrissant d’expositions, de lectures, de films etc. Je puise aussi mon inspiration dans le quotidien, je prends beaucoup de photos avec mon Iphone : des détails qui m’interpellent pour une raison ou une autre et je prends des notes.

 

 

Peux-tu nous décrire tes étapes de création si tu en as ?

 

La première étape c’est la préparation d’une prise de vue et la recherche d’inspiration. Pour cela j’ai l’habitude d’écrire des mots clés dans un carnet ou sur mon Iphone. J’emmagasine un maximum d’inspirations avant le jour J, je fouille dans mes livres, mes magazines, mes carnets, mon Iphone... puis j’assemble le tout et je réalise un moodboard en différentes thématiques.

 

Mais le jour J, je me laisse porter par le lieu (je travaille souvent en extérieur), la lumière, les modèles s’il y en a et je laisse une grande part à l’improvisation.

 

Je fais aussi beaucoup de prises de vues qui ne sont pas programmées et dans ce cas là je me laisse simplement porter.

 

La dernière étape c’est le travail de post-production. Si c’est de l’argentique, je commence par scanner mes pellicules puis les classer dans une boite de conservation, pour chaque pellicule je colle une étiquette avec une description précise (date, lieu, type de film).

Puis pour l’argentique comme pour le numérique j’archive numériquement mes images, je sélectionne celles qui m’intéressent (sur Bridge), je les développe (sur lightroom ou capture One) et je les retouche en fonction de mon envie du moment.

 

 

Travailles-tu sur plusieurs projets en même temps à des stades d’avancement différents ou es-tu plutôt focus sur un sujet à la fois ? 

Je travaille pratiquement toujours sur plusieurs projets en même temps.

L’avantage c’est que je m’accorde des césures sur un projet pour passer à un autre et quand je me penche à nouveau dessus, le recul aidant, j’ai plus de facilités à l’affiner, à poser des mots dessus.

 

Sur quels supports préfères-tu imprimer?

Ici j’ai choisi d’utiliser le Hahnemühle Photo Rag Baryta 315g car deux de mes images ont des ombres très denses, et ce papier a un rendu du noir très profond et de très bons contrastes.

J’aime aussi son éclat sans reflets car il est important pour moi de pouvoir regarder un tirage de près comme de loin, sans gêne. Il faut pouvoir se balader autour de celui-ci!

Le dernier paramètre à prendre en compte pour que l’expérience soit totale c’est le toucher et je trouve la texture de ce papier très agréable.

 

Quels sont les appareils photos avec lesquels tu aimes travailler (argentique/numérique, Mark 4 avec un 24-70mm…) ?

En numérique je travaille avec un Nikon Full Frame et un 24-70mm ou un 50 mm f1.4. En argentique je travaille avec un Nikon fm2 et un 50mm f1.4, un Pentax Asahi 6x7 et un 55mm f1.4. J’ai aussi un petit compact Leica minizoom 34-70 que j’ai souvent dans mon sac. J’utilise presque toujours le même film de la Porta (160 ou 400). Mais j’espère que cette liste va bientôt évoluer car j’ai plein d’autres envies... J’aimerais notamment m’acheter un boitier pour faire de la vidéo plus sérieusement!

 

As-tu une spécialité parmi ces domaines et outils artistiques ?

Peut-être mais pour le moment je préfère explorer plusieurs domaines et techniques sans trop me poser de questions. Mes choix finiront par s’affiner naturellement.